Comment éviter les perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques ?

Perturbateurs endocriniens : les critères de la Commission européenne

                          

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans bon nombre de produits que nous utilisons au quotidien : packagings de l’alimentation, bouteilles en plastique, lingettes pour bébés… et même dans les produits cosmétiques (crèmes, parfums, vernis…) !

Avec deux ans de retard, la Commission européenne a finalement publié, le 15 juin 2016, ses "critères scientifiques permettant d’identifier les perturbateurs endocriniens dans le domaine des pesticides et des produits biocides".

Pour la Commission, une substance est un perturbateur endocrinien si :

elle a des effets indésirables sur la santé humaine.

elle présente un mode d'action endocrinien.

il existe un lien de causalité entre l'effet indésirable et le mode d'action.

Les conséquences dans les cosmétiques

Le 15 juin (mais avant la publication de ces critères), Salvatore d'Acunto, de la DG Grow (l'unité de la Commission européenne en charge des technologies dans le secteur médical et des produits cosmétiques), affirmait devant les participants du congrès Cosmetic Europe Week qu'un examen des ingrédients cosmétiques serait entrepris rapidement à la lumière des critères établis par la Commission pour identifier les perturbateurs endocriniens.

Les marques Cosmétiques ont suscitée une vive opposition, et sachant que la proposition de la Commission doit être validée par chaque État membre avant d'être définitivement adoptée par le Parlement européen… cela sera encore très long d’avoir les critères scientifiques permettant l’identification des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques…

C’est sur la liste INCI des cosmétiques que vous pouvez retrouver les perturbateurs endocriniens tels que : Les Parabens, les Phtalates, Les Alkylphenols, Les Ethers de Glycol : Phenoxyethanol, les filtres chimiques à UV : Benzophenone, Oxybenzone, 4-Methylbenzylidene Camphre, Oxybenzone, le Resorcinol, le BHA, le Triclosan, Les Silicones et Le Buthylphenyl methylpropional.

Mais il y a des fantômes que l’on ne pas lire sur la liste des ingrédients, tels les actifs naturels traités par des pesticides et herbicides renfermant des perturbateurs endocriniens et autres.

Il est important pour les personnes sensibles aux perturbateurs endocriniens de bien faire la différence entre un actif naturel certifié Bio et celui qui ne l’est pas. En effet l’actif certifié biologique est exempt de perturbateurs endocriniens, contrairement à son homologue naturel.

Il est préférable d’utiliser des soins cosmétiques hautement biologiques dans leur formulation, qui garantiront des formules saines et bonne pour la santé.

Nature Effiscience met en avant la pureté et l’efficacité des ingrédients dans ses formulations en choisissant des actifs objectivés et certifiés biologiques selon leur disponibilité.

Par exemple, notre sérum booster EFFECT contient jusqu’à 91% d’ingrédients certifiés biologiques dans la totalité des ingrédients mis en œuvre dans la formulation.

Pour savoir combien il y a d’ingrédients biologiques et naturels dans un cosmétique, les informations sont à lire sur le flacon ou l’étuis avec leurs pourcentages respectifs comme-ci :

                                                                 

Laisser un commentaire

* Votre Nom :
* Votre E-mail : (Not Published)
   Votre site : (avec http://)
* Votre commentaire :