Quels soins pour ma peau à la ménopause ?

                                         

La ménopause des françaises survient, en moyenne, à l'âge de 51 ans.

Et ce grand chamboulement hormonal a de multiples conséquences sur la peau.

Toutes nos cellules cutanées ont sur leurs membranes des récepteurs sensibles aux hormones. Or quand arrive la ménopause, il y a l’arrêt de la sécrétion d’œstrogènes par nos ovaires. Et notre peau sera la première carencée, est donc la plus sévèrement touchée.

Le renouvellement au niveau de la couche basale (jonction dermo-épidermique) se fait moins bien et notre peau se renouvelle moins vite.

La synthèse de nos fibres élastiques diminue de 1% chaque année depuis nos 25 ans, donc à 51 ans  notre peau  a perdu environ 26% de son collagène. En outre, notre sécrétion de sébum s’affaiblit et l’effet barrière de notre couche cornée est amoindri. Conséquence : la peau se déshydrate.

Nos mélanocytes travaillent plus mal, ou de façon anarchique (bonjour les taches). Enfin, la vascularisation cutanée se fait moins bien ce qui entraine sa mauvaise oxygénation et sa malnutrition.

Des corrections ciblées pour prévenir ou contrarier les signes de l’âge

La crème Lift EFFECT est le soin idéal anti-âge avec des actifs cosmétiques ciblés pour palier nos carences hormonales.

  • Ciblage des rides : on booste nos fibroblastes

Des actifs "rétinol like", comme la lavande papillon ou  vitamine A, sont les meilleurs soutiens de nos fibroblastes endormis.

  • Ils améliorent l’élasticité de la peau en inhibant des enzymes délétères qui dégradent le collagène. En surface la micro relief cutané est restauré et régénéré, la peau paraît plus jeune. Contre les traits fatigués et les contours en perte de tonicité : on accélère notre turnover.

En manque d’hormones, nos cellules se renouvellent moins vite. Notre peau est terne, atone.

Le meilleur cocktail pour lui redonner de l’énergie ? Le Ginseng.

Cette dernière est la star de l’anti-âge puisqu'elle stimule notre métabolisme et enraye les phénomènes d’oxydation provoqués par les radicaux libres. De plus, elle contrôle la production anarchique de mélanine, d’où une action préventive  anti-taches. Enfin, elle améliore notre circulation vasculaire pour encore davantage oxygéner la peau.

Contre la fragilisation de l'épiderme : on hydrate et on nourrit

La ménopause ralentit la production de sébum.

Le film hydrolipidique qui forme un bouclier protecteur sur notre visage en assurant une bonne cohésion à notre couche cornée est défaillant. Résultat : notre peau devient sèche, rêche, irritable parfois même hyper-réactive face à la moindre agression climatique ou à la pollution.

 

Pour restaurer un NMF (Natural Moisturizing Factor) performant, on adopte des émollients (riches en céramides) ou un humectant : glycérine, huiles végétales, beurre de karité, aloe vera, qui vont rapidement pénétrer notre peau pour restaurer les lipides et le film hydrolipidique.

 

Et, bien entendu, nous pouvons superposer nos soins pour bénéficier de ces divers actifs. Un seul impératif : appliquer le plus fluide en premier, un sérum et ensuite la crème. Le layering Coréen est idéal, superposer les soins apporte un soin complet et synergique.

Dans le cas de la ménopause, nous conseillons d’appliquer d’abord, le sérum booster EFFECT puis le lift EFFECT. 

Laisser un commentaire

* Votre Nom :
* Votre E-mail : (Not Published)
   Votre site : (avec http://)
* Votre commentaire :